Ess-Aimons la gratuité !

Adresse postale et siège social:
9 Boulevard de Varsovie
11000 Carcassonne.

Courriels: gratilib@riseup.net et gratilib@gmail.com

Tel: 06 43 95 50 25

Compte sur É-changeons tout

Textes /

Moyens d'action de l'association

Anomali, Moyens de l'association, 2012. Dernière mise à jour 27/05/2016 07:19




Pour arriver à sa finalité, le développement des échanges non-marchands et de la culture libre, les moyens d'actions de l'association Anomali sont:

  1. le soutien à des projets, dans lequel l'association peut participer, voire, jouer un rôle majeur de création,
  2. le développement de structures d'échanges non-marchands réticulaires, permettant de trouver les ressources non-marchandes directement chez les personnes, comme le portail des échanges non-marchands http://nonmarchand.org,
  3. la libération de ressources directement acquises par l'association (livres en bookcrossing, jardins mis librement à disposition, outils, etc.),
  4. l'usage de l'espace public.

Soutien à des projets ?

Quésaco ?

Plutôt que d'intégrer l'ensemble des actions non marchandes au sein de l'association, nous préférons conserver une taille minimale et opter pour le principe du soutien à des projets.

Pour situer un peu, c'est un mode de fonctionnement courant dans le logiciel libre (voir la FSF et le projet GNU).

Le soutien peut être de différente nature: symbolique, financier, économique, etc.

Cela a plusieurs conséquences:

  • Nous ne recherchons pas à accroître le nombre de contributeurs et de bénévoles dans l'association. Au contraire, à l'aide de l'outil informatique, cinq ou six contributeurs permanents sont amplement suffisants, quelque soit la taille du projet. Nous cherchons donc surtout des personnes intéressées par le développement du non-marchand et de la culture libre, intéressantes et actives, au sens où elles proposent une réelle démarche.
  • A terme, nous souhaitons intervenir de manière très minimale dans les projets que nous soutenons et ne pas entrer dans une posture directive.
  • Nous jouons essentiellement un rôle de certification (gratuite, bien sûr) à l'égard des projets. Nous pouvons par ailleurs assurer un rôle de protection (protection d'une marque, d'un nom de domaine), de manière à éviter qu'un projet ne soit réapproprié par des organisations externes, ou qu'il se marchandise (Ex, le projet CouchSurging...), ou encore, qu'il soit approprié par des contributeurs.
  • Nous jouons un rôle de clarification idéologique, visant à préciser au mieux ce que nous incluons dans la sphère non marchande.

Pour bien comprendre le principe, il faut se rappeler que notre objectif est la désappropriation des ressources en assurant leur protection. Comment faire ? On peut déjà s'appuyer sur les outils existants. Et il en est un qui a fait couler beaucoup d'encre: la propriété privée. Or, plutôt que de lutter contre cette institution, ce qui constitue certes en soi une démarche tout à fait légitime, nous préférons l'utiliser à des fins qui sont les nôtres. Un peu à la manière du conservatoire du littoral, nous espérons donc acquérir des ressources pour les intégrer durablement dans l'économie non marchande. L'objectif étant de détourner la finalité de la propriété privée, tout en conservant le moyen, au même titre que le copyleft. A ce titre, nous jouons donc un rôle de protection.

Certes, ce n'est pas le seul moyen. Construire des réseaux d'objets SDF s'inscrit par exemple dans une même démarche de désappropriation. De même, permettre qu'un objet, au cours de son cycle d'échange de personnes à personnes, soit au maximum intégré dans des circuits non marchands, est l'un de nos objectifs.

Liste de quelques projets actuellement soutenus (non exhaustive).

Développement des structures réticulaires.

Actuellement, nous nous sommes surtout axés sur la réalisation du portail des échanges non-marchands. Ce portail multi-thématique permet de réaliser tous les types d'échanges non-marchands.

De même, le laboratoire et le wiki offrent des possibilités étendues d'échange et de construction en réseau de savoirs et savoirs-faire.

D'autres projets sont en cours. En particulier:

  • développer l'édition de ressources libres,
  • développer la fabrication réticulaire d'objets,
  • développer le dépôt de ressources libres,
  • etc.

La libération de ressources.

Pour l'instant l'association se centre sur des ressources tels que les livres, les habits, les outils.

A terme, nous souhaiterions nous approprier des ressources plus conséquentes (terrains, bateaux) de manière à les mettre à la libre disposition de ceux qui le souhaitent.

L'usage de l'espace public.

Méfiants à l'égard de tout ce qui transite par l'Etat, nous essayons au maximum de ne nous engager dans cette voie indépendamment de celui-ci ; par exemple, en déposant des boîte à livres sauvages. Cela étant, nous n'excluons pas de vendre des services aux organisations publiques, de manière à financer des initiatives privées.

Le contenu du site Association gratilib. Essaimons la gratuité !, sauf mentions contraires, est sous licence culturelle non-marchande. Par défaut, toute contribution est sous cette licence.
Site gratuit, sans publicité, à but non lucratif, communautaire, ouvert à tous, destiné à promouvoir et défendre les échanges non-marchands et la culture libre. Construit avec PmWiki. et hébergé par Toile Libre.