Ess-Aimons la gratuité !

Adresse postale et siège social:
9 Boulevard de Varsovie
11000 Carcassonne.

Courriels: gratilib@riseup.net et gratilib@gmail.com

Tel: 06 43 95 50 25

Compte sur É-changeons tout

Textes /

Charte de l'association Anomali

Anomali, Charte de l'association Anomali, 18/11/2011. Dernière mise à jour 17/10/2017 06:58


La charte de l'association énumère des propositions sur la conduite à suivre au sein de la vie associative, et, en partie, dans les échanges non-marchands.

Principes fondamentaux

Objet.

L'association a pour finalité la défense et la promotion des échanges non-marchands et de la culture libre.

Définitions.

Sont considérés comme échanges non-marchands des échanges qui sont réalisés :

  1. Sans contre-partie directe ou indirecte obligatoire.
  2. Sans obligation d'entrer dans l'échange.

La culture libre est définie comme:

  • une culture sous copyleft
  • une culture conviviale, ouverte, sans exclusion et sans professionnalisme

Principe.

L'association et ses membres utilisent, pour parvenir à cette finalité, des moyens qui sont cohérents avec celle-ci.

Principes auxiliaires

En promouvant les échanges non-marchands, l'association et ses membres s'engagent à :

Autonomie.

Favoriser des pratiques qui conduisent à davantage d'autonomie vis à vis du marché (l'ensemble des échanges marchands). Sont donc exclus d'office les pratiques qui:

  1. tendent à réduire cette autonomie en éliminant des pratiques plus autonomes (l'ensemble des pratiques professionnelles, et en particulier, les pratiques culturelles et éducatives modernes, fussent-elles gratuites).
  2. impliquent, malgré leur apparence non-marchande, une baisse de l'autonomie (par exemple, des objets fournis gratuitement, avec obligation d'achat derrière).
  3. engendrent l'exclusion des ressources (là encore, sont exclus les pratiques professionnelles, voir point suivant).
  4. l'économie non-marchande qui s'appuie, dans la captation de ses ressources, sur l'impôt obligatoire (est donc exclue, à priori, l'économie non-marchande étatique).

Désappropriation des ressources.

Favoriser, dans la mesure du possible, la désappropriation des ressources, de manière à ce que la contrainte d'exclusion, qui est au fondement des échanges marchands (puisqu'elle induit de la pénurie), tende à être minimisée. Cela implique de développer des pratiques et des représentations qui permettent une certaine libération des ressources (en prenant en compte, par exemple, le Droit des objets). En particulier, l'association prend la défense de la culture libre.

Pas de contrainte.

Ne pas utiliser de moyens contraignants pour imposer ces finalités, ou pour résoudre les problèmes qui peuvent naître des interactions non-marchandes. Cela implique :

  1. l'usage de moyens non-contraignants pour résoudre les litiges et les conflits.
  2. l'usage de moyens non-contraignants pour la promotion des échanges non-marchands.

Liens

Le contenu du site Association gratilib. Essaimons la gratuité !, sauf mentions contraires, est sous licence culturelle non-marchande. Par défaut, toute contribution est sous cette licence.
Site gratuit, sans publicité, à but non lucratif, communautaire, ouvert à tous, destiné à promouvoir et défendre les échanges non-marchands et la culture libre. Construit avec PmWiki. et hébergé par Toile Libre.