Ess-Aimons la gratuité !

Adresse postale et siège social:
33 rue de la mairie
11300 Limoux

Courriels: gratilib@riseup.net et gratilib@gmail.com

Tel: 06 43 95 50 25

Compte sur GratiRézo

<< Prestations ciblées

Centre de formation, écoles.

Services adaptées au développement du non marchand dans le secteur de l'enseignement

La pratique de l'enseignement requiert la mobilisation de ressources variées et nombreuses, en partenariat étroit avec les usagers et leur entourage. Il s'agit, idéalement, de créer une synergie forte entre les formateurs, l'élève et l'entourage de l'élève.

Aujourd'hui, la plupart des ressources sont acquises via le circuit marchand et les rapports entre les différentes catégories d'acteurs, sont livrés à un système d'évaluation hiérarchique. Conséquence: le lien social qui se noue entre les différents partenaires est modelé par des rapports hiérarchiques, inégalitaires et marchands qui, sont pénalisants pour la plupart des-dits acteurs, en particulier pour ceux qui sont défavorisés.

Peut-on sortir de ce modèle ? Oui car un changement peut être amorcé grâce à la mise en place d'outils non marchands dans des structures de formation. Quels sont ces outils ? Ils concernent d'abord trois types de ressources : les outils pédagogiques (au sens large), les services de formation, et enfin, ce que l'on peut appeler les « ressources fantômes1 », qui correspondent aux ressources qu'il est indirectement nécessaire d'engager pour suivre la formation, tels que les coûts de déplacement, le temps mobilisé pour l'apprentissage, les frais de cantine, etc.

La mutualisation des outils pédagogiques.

Concernant les outils pédagogiques, un des premiers objectifs de leur mise en place, est de favoriser l'échange gratuit et réticulaire de matériel pédagogique, directement entre les différents protagonistes du processus de formation. On renoue ainsi avec les principes fondamentaux de la pédagogie mutuelle (enseignement pris en charge par les pairs).

Plusieurs outils existent à cet égard :

  • Des réseaux numériques de don et de prêt.
  • Des espaces de prêt et de don ouverts à tous.
  • Des relais permettant la circulation de matériels SPF (sans propriétaire fixe).
  • Des systèmes de prêts entre formateurs, voire, entre organisation.
  • Des systèmes d'échange et de partage de ressources numériques.

L'intérêt de ces systèmes est très clairement de limiter l'achat et de favoriser l'allocation optimale des ressources. Entendons allocation optimale, au sens où l'usage des objets est maximisé grâce au réemploi et au partage. Leur viabilité dans le système de formation paraît évidente à plusieurs égards: les outils pédagogiques n'ont souvent qu'un usage temporaire, car celui-ci s'arrête avec la fin de la formation. Plus généralement, ils peuvent souvent être partagés car leur usage est limité à des séances d'apprentissage dont la durée est limitée dans le temps. Il y aurait à étudier, à cet égard, les avantages probables, en terme d'efficacité pédagogique, de tels systèmes d'échange qui, très probablement, favorisent le travail en équipe et l'apprentissage collectif.

Par ailleurs, des échanges peuvent aussi être mis en place entre centres de formation. La mutualisation des ressources pédagogiques peut alors constituer une base de coopération solide et un outil de réduction des coûts pouvant être très efficace.

La mutualisation des services de formation.

Concernant les services de formation, il s'agit encore une fois de favoriser le principe de pédagogie mutuelle. Il faut en effet partir d'un constat pragmatique. Les frais de formation sont aujourd'hui de plus en plus élevés. Nombres de familles, par exemple, peinent à offrir des cours particuliers de rattrapage à leurs enfants. Certes, l'école a pris en compte cet état de fait et commencé à mettre en place des structures compensatoires, mais leur progression est lente, freinée par le manque de ressources financières et par des représentations méritrocatiques très persistantes, bien qu'erronées.

Il y aurait donc un potentiel très important à développer des systèmes de formation gratuits, non hiérarchiques et réticulaires, pour résoudre de tels problèmes. Certes, on conçoit la résistance que cela peut entraîner dans le corps enseignant qui peut craindre de se voir ainsi dépossédé de ses compétences. Le débat est ancien, mais en réalité, cette crainte est injustifiée. L'essor de la pédagogie participative dans l'enseignement n'a pas ôté au formateur son pouvoir d'action ; il en a juste modifié la forme et les contours. Fini le maître à la baguette ! Pour autant, le professeur n'en garde pas moins un rôle crucial dans la formation des élèves.

Comment peut s'articuler un tel système de formation ? Tout simplement en puisant gratuitement dans le formidable réservoir de savoirs et de savoir-faire, qui existe potentiellement chez les formateurs, les usagers et leur entourage. En s'appuyant sur des systèmes de formation réticulaires et gratuits, il est possible d'inciter au partage gratuit des savoirs et savoirs faire.

La mutualisation des ressources annexes

Les coûts pédagogiques annexes (transport jusqu'au lieu de formation, restauration, achat de vêtements, etc.) constituent un poste notable pour les élèves et leur entourage.

Les systèmes d'échange non marchands, sans bien sûr réduire entièrement ces coûts peuvent les atténuer de manière significative. Les solutions que nous proposons partent de l'idée que la mise en relation des acteurs de l'institution scolaire, qu'ils soient usagers ou producteurs de services, est un préalable indispensable à leur développement. Or, cela nécessite des outils et une démarche qui inclue l'ensemble des acteurs concernés.

Remarques

  • Il faut bien comprendre que la plupart de ces outils ou de ces pratiques existent déjà de manière informelle. Ce que nous proposons, c'est seulement de les améliorer.
  • Les outils que nous proposons sont indifférents à la pédagogie choisie par le centre de formation.
Le contenu du site Association gratilib. Essaimons la gratuité !, sauf mentions contraires, est sous licence culturelle non-marchande. Par défaut, toute contribution est sous cette licence.
Site gratuit, sans publicité, à but non lucratif, communautaire, ouvert à tous, destiné à promouvoir et défendre les échanges non-marchands et la culture libre. Construit avec PmWiki. et hébergé par Toile Libre.